95% des salariés ont défendu le « tarif agent » qui permet aux salariés et retraités de l'entreprise de payer l'électricité à un prix avantageux. « Au moment de l'embauche (…) le tarif agent est mis en avant par les directions pour expliquer qu'il compense des salaries plus bas dans les industries électriques et gazières que dans le secteur privé », avait souligné la FNEM (Fédération nationale Energie et Mines).