Hors série : Pour un Pôle public nationalisé de l’énergie décarbonée

Rarement l’Énergie a occupé une aussi grande place dans le débat national et international.

La période que nous vivons est en quelque sorte le bilan de plusieurs décennies de décisions et orientations qui font qu’aujourd’hui, les questions de son impact sur le climat, l’Économie, les sociétés, la compétitivité de nos industries et de notre tissu économique, le pouvoir d’achat des citoyens, l’autonomie stratégique, la cohésion républicaine doivent être au cœur d’un grand débat national, légitimement porté par la représentation nationale et l’ensemble de la société civile organisée.

C’est pour nourrir ce débat que nous vous communiquons le projet que nous portons d’un grand Pôle public nationalisé de l’énergie décarbonée.

Très prochainement, l’OPAS de l’État sur EDF sera finalisée et nous craignons que ceci enjoigne un objectif sous-jacent de socialisation des pertes et de privatisation des profits par un démantèlement du groupe EDF en laissant pour compte la globalité des enjeux auxquels notre Nation doit faire face.

Un nouveau président d’EDF va être nommé dans les prochaines semaines. Au-delà de la question des personnes, c’est du débat national tenant compte des enjeux que doit découler la feuille de route accompagnant sa prise de mandat.

De notre point de vue, ce projet est aussi multi-énergies dans la mesure ou la Nation a de grands intérêts à tirer des synergies entre électricité nucléaire, hydro-électricité, énergie renouvelable, gaz dont gaz renouvelable, hydrogène…

Ce projet interroge, par ailleurs, sur les conditions sociales faites aux salariés du secteur pour qui la dérégulation est synonyme de recul.

Ce projet est bien entendu une base de discussions que nous sommes prêts à approfondir.

Bonne lecture



Télécharger le fichier PDF

Archives