Accueil/GRDF
8 09, 2022

[GRDF] Des NR, c’est ce que nous voulons.

2022-09-09T14:02:08+02:0008/09/2022|Communiqué|

L'été a été chaud, caniculaire et incendiaire en France, il aurait été souhaitable que sur le terrain social nous ne prenions pas la même voie à la rentrée. La position de la direction refusant inlassablement nos revendications, nous impose une prolongation du boycott initié au début de l'été. C'est la raison pour laquelle nous ne participons plus aux différentes rencontres avec les représentants de la direction de GRDF. Le dialogue social est rompu tant qu'une réponse digne ne sera pas apportée.

22 04, 2022

[GRDF] PRIMES VARIABLES : Quand récompenser rime avec opacité

2022-05-23T12:58:47+02:0022/04/2022|Communiqué|

Une rémunération variable en fonction de l’atteinte des objectifs et de la performance individuelle. Pour garantir des pratiques cohérentes, les attributions répondent à 3 principes communs définis dans la politique de rémunération : - Transparence - Équité - Employabilité Extrait : “Le Salaire Variable » chez GRDF Et nous revoilà repartis dans cette grande distribution « au p’tit bonheur la chance » de primes RPCC-RPCM et RCTD. [...] Retrouvez l’intégralité du communiqué en pièce jointe.

11 04, 2022

[GRDF] La Chronique FO : Le Rôle du Syndicat

2022-06-09T11:07:54+02:0011/04/2022|Communiqué|

« Notre devoir est de vous défendre » Le rôle de votre syndicat, Force Ouvrière Le délégué syndical FO joue un rôle de représentativité et de communicant auprès de l'employeur. Ses missions sont : Proposer, revendiquer et réclamer Assister le salarié lors d'un entretien à une sanction disciplinaire Assister les salariés auprès du conseil des prud'hommes FO se met au service de tous les salariés quelle que soit leur classification professionnelle. « Confidentialité, intégrité et disponibilité » [...] Retrouvez l’intégralité du communiqué en pièce jointe.

6 04, 2022

[GRDF] Pas de réorganisation ni de suppression de poste sans accompagnement social à GRDF

2022-06-09T11:10:32+02:0006/04/2022|Communiqué|

Les salariés de GRDF relèvent du Statut National du Personnel des IEG selon le Décret n°46-1541 du 22 juin 1946. Notre statut est le fondement même de notre Organisation et de notre Qualité de Vie en complément de notre rémunération. Nous avons le bénéfice de la protection de ce Statut IEG qui ne donne à l’employeur la faculté de licencier que dans les cas les plus graves. Par conséquent, chaque suppression de poste, modification significative ou suppression d’activité est pleinement discutée, avec un accompagnement social, quel que soit le collège du salarié. [...] Retrouvez l'intégralité du communiqué en [...]

28 03, 2022

[GRDF] LA MINUTE SEXISME n°6

2022-06-09T11:11:12+02:0028/03/2022|Communiqué|

Texte de Magali Cartigny Âmes sensibles, s’abstenir … « J’étais dans la rue quand je l’ai remarqué. Il était là, nonchalant aguicheur. Une main sur la hanche, l'autre se frottant la nuque. Allumeur. Il s'est assis et a écarté ses cuisses moulées dans son petit Jean. J'ai compris le signal. Je me suis approchée et je l'ai suivi dans le bus. J'ai commencé à lui susurrer des mots obscènes en lui soufflant dans le cou. Il sentait l’après-rasage. Un vrai piège à filles. Il y avait du monde, il ne pouvait pas bouger. D'ailleurs il n'a pas cillé. [...]

15 03, 2022

[GRDF] LA MINUTE SEXISME n°5

2022-06-09T11:11:21+02:0015/03/2022|Communiqué|

Librement inspiré de #balancetonstage « J’aime beaucoup ce que je vois » Cette citation est issue d’un témoignage d’une stagiaire en 2ème année de BTS au sein d’un service administratif. Alors que cette stagiaire et une collègue colle des affiches, un homme de l'entreprise s'approche et fixe avec insistance sa collègue, qui porte une jupe ce jour-là. il dit enfin « j'aime beaucoup ce que je vois » devant tous les autres hommes présents. Personne n'a réagi. La stagiaire nous a confié la chose suivante : « même moi je lui ai simplement conseillé qu'on s'en aille ». [...]

7 03, 2022

Peut-on être licencié pour avoir traité son collègue de lèche-cul ?

2022-06-09T11:12:07+02:0007/03/2022|Communiqué|

Dans l'entreprise, les salariés peuvent librement s'exprimer sur la politique, les voyages, le shopping, le fonctionnement de l'entreprise… sans que l'employeur ne puisse interdire ou sanctionner la liberté d'expression. Bien évidemment, la liberté d'expression du salarié ne doit pas dégénérer en abus (propos injurieux, diffamatoires ou excessifs). Si tel est le cas, le salarié peut être sanctionné. Les sanctions pouvant aller du simple avertissement au licenciement, ce que Léo, adjoint de direction, a malheureusement appris à ses dépens après avoir traité sa col-lègue de lèche-cul (Cass soc 8 déc. 2021 n°20- 15 798). [...] Retrouvez l'intégralité du communiqué [...]

26 02, 2022

[GRDF] La Minute Sexisme n°4

2022-06-09T14:14:10+02:0026/02/2022|Communiqué|

Librement inspiré de #balancetonstage « Je vais te frapper. Tu as de la chance que le châtiment corporel n’existe pas » Cette citation est issue d’un témoignage d’une étudiante en stage. La stagiaire a ajouté que ce collègue la rabaissait tout le temps, jusqu'à ce jour où il l'a isolée pour lui dire cette phrase citée en titre. La jeune fille a ajouté qu'une de ses collègues, témoin de ces diverses scènes, lui a confié un jour, que ce comportement était dû au fait que l'agresseur n'aimait ni l'autorité féminine ni qu'une femme ait un diplôme supérieur au [...]

15 02, 2022

[GRDF] Voyance au travail : La voyante ne leur avait pas prédit leur licenciement

2022-06-09T14:18:25+02:0015/02/2022|Communiqué|

Est-ce risqué de consulter une voyante quand on est au bureau, avec son téléphone professionnel où personnel ? Oui ! Cela peut vous paraître saugrenu, mais plus d'un salarié a déjà appelé une voyante depuis son lieu de travail. Si certains appels téléphoniques personnels sont tolérés au travail, il y a certaines limites à ne pas dépasser. Au risque d'être sanctionné ! Dans le meilleur des cas, ce n'est qu'un avertissement. [...]

5 02, 2022

[GRDF] Versement du salaire : vers une autonomie économique des femmes

2022-06-16T15:51:26+02:0005/02/2022|Communiqué|

Le 13 juillet 1907, les femmes mariées ont obtenu le droit de disposer librement de leur salaire, qui jusque-là, était géré par leur époux. L’application de cette loi était néanmoins très aléatoire puisque les banquiers, agents de change, notaires continuaient d’exiger une autorisation maritale pour que leur épouse puisse disposer de leurs salaires. C’est en 1965 que cette puissance maritale a pris fin. Pourquoi vous raconter cela ? Retrouvez la suite du communiqué en pièce jointe. [...]

Aller en haut