Le Comité Social et Économique, un progrès… Vraiment ?

/Le Comité Social et Économique, un progrès… Vraiment ?

Le Comité Social et Économique, un progrès… Vraiment ?

Les ordonnances du 22 septembre 2017 ou loi Macron modifient en profondeur la représentativité des salariés en instaurant le Comité Social et Économique ou CSE, présenté comme étant une simplification du dialogue social via la fusion de la Délégation du Personnel (DP), du Comité d’Entreprise (CE) et du Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT).
En fait, loin de simplifier les choses, le CSE réduit en moyenne de moitié le nombre de représentants et augmente celui de leurs prérogatives : dorénavant, il faudra autant parler d’un accord d’entreprise ou d’établissement que du cas du salarié X, à qui le manager refuse indument telle prise de congé, ou de la salariée Y, harcelée sur son lieu de travail ! Sans parler de la disparition du CHSCT…
Plus que jamais, les agents des IEG doivent avoir conscience de leur propre implication dans l’évolution de nos entreprises. Face à un personnel désengagé, les employeurs peuvent faire ce qu’ils veulent : mais face à un personnel mobilisé, l’équilibre des forces enjoint nos directions à respecter nos droits et notre intégrité physique et mentale. Et ce, quelles que soient les dispositions légales.
REJOIGNEZ L’ACTION, REJOIGNEZ FO ÉNERGIE ET MINES.
Attention : La plupart des entreprises des IEG bloquent les sites de streaming (Youtube, Dailymotion…), le lien de consultation intégré à la page peut ne pas fonctionner sur vos machines.
Vous pouvez cependant consulter la vidéo sur ces postes en cliquant sur un des deux liens ci-dessous.
Télécharger la vidéo (clic droit, enregistrer sous)
 
2019-02-22T11:30:12+00:0021/05/2018|