Les agents des Industries Électriques et Gazières ont à nouveau très clairement indiqué leurs refus des projets néfastes du Gouvernement français concernant le secteur de l’énergie. Projets néfastes pour les citoyens d’abord, néfastes pour la pérennité et les activités de service public de leurs entreprises, et néfastes pour les salariés eux-mêmes. Malgré le contexte toujours difficile, lié à la situation sanitaire et ses conséquences, le personnel des IEG s’est de nouveau fortement mobilisé. Félicitations !

Le 14 janvier, les agents des entreprises gazières ont encore exprimé leur colère contre le démantèlement du groupe ENGIE lié aux conséquences du plan CLAMADIEU et contre le projet de réglementation RE2020 qui semble exclure du mix énergétique le développement du gaz renouvelable.

Le 19 janvier, les salariés du Groupe EDF ont, pour la quatrième fois en deux mois, exprimé très clairement leur opposition au projet Hercule. Ce projet présente des risques évidents et synonymes d’une désintégration complète du groupe EDF aux nombreuses conséquences dévastatrices.

Depuis le début 2021, l’interfédérale FNME-CGT, CFE Énergies, FCE-CFDT, FO Énergie et Mines a continué à interpeller et rencontrer les parlementaires, les élus locaux et les membres de la Direction générale de la concurrence de la Commission européenne afin de réaffirmer son opposition résolue au projet Hercule, mais aussi pour affiner sa compréhension de la situation. Très clairement, Hercule est un sujet franco-français ! S’il apparaît que le droit européen a des conséquences sur la régulation des secteurs d’activité comme l’énergie, ce n’est pas lui qui est à l’origine du projet Hercule de désintégration d’EDF.

Par ailleurs l’interfédérale répond favorablement à la proposition de rencontre et d’échange qui lui a été faite par le DRH Groupe EDF. Cette rencontre sera une nouvelle occasion pour l’inter fédérale d’exiger sans aucune ambiguïté, car c’est le mandat confié par le personnel et la direction d’EDF doit comprendre qu’il est mobilisé pour LE RETRAIT DU PROJET HERCULE.

Les salariés restent mobilisés et déterminés !

Télécharger les PDF

https://www.fnem-fo.org/wp-content/uploads/2021/01/2021-01-22-Debut-janvier-2021-une-mobilisation-solide-et-durable-dans-les-IEG.pdf

Bravo pour avoir défendu dans les médias audiovisuels (Emissions Le Quotidien, ECO de France Info…) le Groupe EDF et ses salariés, car ils le méritent bien ! Bravo pour soutenir la « relance pour faire gagner la France », par des pratiques économiques avec plus de justice sociale et la sauvegarde de la planète ! En revanche, nous sommes moins élogieux lorsque, à France Info, vous abordez le projet « Hercule » et, évoquant les organisations syndicales, vous affirmez : « Oui, on les a rassurés…En tout cas ils l’ont entendu, l’ont-ils complètement compris, en sont-ils sûrs…Qu’est-ce qu’il faut d’autre pour dire, nous ne démantèlerons pas EDF ? ». Rassurez-vous, nous ne sommes ni sourds, ni aveugles, ni manchots !

Replay de l’interview sur France Info

 

Télécharger les PDF

https://www.fnem-fo.org/wp-content/uploads/2021/01/Reponse-FO-au-PDG-EDF-Franceinfo-20-janvier-2021.pdf

À l’ordre du jour : 

  • Négociation Dialogue Social de Branche

Cette CPB était une séance conclusive à la négociation portant sur le Dialogue Social de Branche. Les employeurs de la Branche auraient-ils fait le choix symbolique d’inscrire cet unique sujet à l’ordre du jour de cette première CPB de 2021 ?

Pour FO, cela ne fait que renforcer notre détermination à défendre les textes de la Branche des IEG qui constituent les garanties collectives du personnel des IEG, mais également à défendre les moyens qui nous permettent de le faire au plus près des salariés.

Télécharger les PDF

https://www.fnem-fo.org/wp-content/uploads/2021/01/2021_01_15_CR_CPB.pdf

Les salariés des IEG ont, une nouvelle fois, démontré leur détermination à ne pas céder aux attaques dont le secteur de l’énergie fait l’objet. FO Énergie et Mines remercie et félicite les salariés qui se sont mobilisés massivement lors des grèves contre le projet Hercule et le projet de réglementation RE 2020.

Nos combats continuent ! 

Plus que jamais, pour faire face aux enjeux industriels, sociétaux, économiques et pour relever le défi de la lutte contre la dépendance au carbone, il faut une réponse moderne qui échappe aux dogmes, aux idées toutes faites, et à la financiarisation « mortifère ». 

Il faut renforcer le service public de l’Énergie ! 

Il faut donner à EDF les moyens de son développement dans les ENR et dans la filière décarbonée du Nucléaire. 

Il faut promouvoir un mix énergétique raisonné et ne pas tuer une énergie alors qu’elle est nécessaire.

Il faut un Service Public Républicain !

Retrouvez le communiqué en pièce jointe.

Le Secteur Communication

Télécharger les PDF

https://www.fnem-fo.org/wp-content/uploads/2021/01/2021_01_20_Mouvements-1914.pdf

L’intersyndicale du Groupe ES vous explique en quoi le projet Hercule est néfaste pour les salariés et VOUS USAGERS.

Télécharger les PDF

https://www.fnem-fo.org/wp-content/uploads/2021/01/tract-usagers-01-2021.pdf

Monsieur le Directeur Général,

Nous tenons à vous féliciter pour votre nouvelle promotion.
Monter dans les strates d’un grand groupe comme Engie est une valorisation de votre travail sur la place du gaz dans le respect de la stratégie de notre « chère » maison mère. Votre prédécesseur, Sandra LAGUMINA, a connu ce même parcours, mais peut être devrions-nous vous souhaiter une meilleure issue…

C’est donc avec un sentiment partagé que nous avons appris votre nomination au COMEX d’Engie :

  • partagé car c’est au moment où le navire GRDF tangue
  • partagé car introduire un changement de cette ampleur au moment où on demande une mobilisation sans faille de chacun, semble relever d’une bien curieuse planification
  • partagé car votre 1ère crainte à l’annonce de la RE2020 était la fuite des salariés
  • partagé car il est toujours bienvenu d’avoir des alliés au COMEX d’Engie

La période est, semble-t-il, peu propice aux gaziers :

  • à la sortie d’une année éprouvante pour chacun d’entre nous, nous apprenons la mise en péril de la place du gaz : « joyeux Noël » !
  • Et c’est au lendemain de vœux plein d’espoir et mobilisant les forces vives que nous apprenons votre départ.

Alors oui « Gazière/Gazier un jour, Gazière/Gazier toujours » comme vous vous plaisez à répéter dans vos messages !
Mais pour être fier d’être ce que l’on est, il faut de la reconnaissance et de la valorisation. Peut-on espérer des négociations salariales à la hauteur du challenge que vous, et votre successeur, attendez des salariés de GRDF ?

Monsieur le Directeur Général, nous, militants FO, prenons l’engagement que nous irons au bout de notre mandat pour rester au côté des salariés, comme l’était le vôtre jusqu’en 2024. Nous vous souhaitons, comme pour GRDF, un avenir des plus radieux.

Télécharger les PDF

https://www.fnem-fo.org/wp-content/uploads/2021/01/2021_01_18_-Lettre-ouverte-des-elus-FO-a-Edouard-Sauvage-vdef.pdf

Au sommaire :

  • CAMIEG
  • Couverture Supplémentaire Maladie (contrat collectif obligatoire pour les actifs) Mutieg A Energie Mutuelle
  • Rémunération, frais, primes, etc.

Télécharger les PDF

https://www.fnem-fo.org/wp-content/uploads/2021/01/2021_01_14_ce_qui_a_change_au_1er_janvier_2021.pdf

Lors des mobilisations de fin 2020, vous avez démontré votre détermination à refuser le projet Hercule. Grâce à votre action, à celles des Fédérations syndicales des Industries Électriques et Gazières (FNME-CGT, CFE-CGC Énergies, FO Énergie et Mines, FCE‑CFDT), et de leurs Confédérations, vos représentants sont auditionnés par les groupes parlementaires et portent votre expression pour refuser ce projet néfaste. Néanmoins, il est nécessaire d’amplifier les mobilisations pour gagner.

Nombreux sont les salariés des entreprises des Industries Électriques et Gazières à avoir manifesté lors des actions de fin 2020 afin d’exprimer leur opposition à des projets destructeurs du secteur énergétique contraires à l’intérêt de la Nation, de ses citoyens, et des salariés eux-mêmes.

Malgré cela, au plus haut niveau du gouvernement, l’on s’entête à prétendre que la transformation du Groupe EDF est la seule issue possible.

Il nous faut donc continuer à nous mobiliser afin de faire reculer le gouvernement sur ce dossier Hercule synonyme de catastrophe industrielle, économique et sociale.

Ensemble, refusons le démantèlement du Groupe EDF :

  • En faisant la grève le MARDI 19 JANVIER

Retrouvez le communiqué en pièce jointe.

Le Secteur Communication

Télécharger les PDF

https://www.fnem-fo.org/wp-content/uploads/2021/01/2021_01_communique_combat_retrait_hercule.pdf

Vos vœux pour 2021 pourraient laisser croire à une lueur d’espoir, tant 2020 a été morose pour les salariés (fermetures de sites et de centrales, emploi et salaires en berne, etc.). Mais 2021 sera-t-il vraiment le renouveau que vous appelez ? C’est peu probable lorsque l’on analyse les desseins de notre Etat actionnaire pour le Groupe EDF, desseins qui ne nous apparaissent pas aussi limpides et encourageants que les grandes lignes stratégiques que vous avez bien voulu partager avec nous lors de ces vœux. A notre tour de vous présenter nos vœux, pour vous souhaiter et nous souhaiter l’abandon définitif du projet « Hercule », grand fossoyeur du service public et du Groupe EDF !

Premier mauvais deal : sécuriser la production nucléaire contre l’abandon de l’hydraulique aux  marchés
FO retient votre volonté constante et inébranlable, semble-t-il, de « maintenir le Groupe Intégré ».
Mais, comment un projet qui porterait la fin de l’optimisation amont-aval, associé à une filialisation de l’hydraulique, pourrait-il répondre à cette ambition ?
Une étoile filante passe…et nous formulons donc ce vœu d’une réforme, non seulement de l’ARENH, mais aussi de cette loi, dite NOME (Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité), qui constitue une véritable mise en danger de notre système électrique, hautement vital et stratégique pour notre Nation, ainsi que vous le rappelez justement dans notre « Notre raison d’être ».
Enfin, livrer la production hydraulique aux fluctuations très instables du marché de l’électricité, n’est-il pas aussi de nature à porter gravement atteinte à cet outil industriel et à son personnel, mais également à ce Groupe industriel de production intégré auquel vous tenez tant ? Nous commençons à douter…

Deuxième mauvais deal : livrer une marque « EDF vert » aux critères de gestion financière du privé
La deuxième grande séparation des entités Commerce, SEI et International re(dé)composées dans un EDF VERT (un nouveau Groupe en fait ?), ébranle cette fois-ci définitivement notre foi syndicale dans un avenir intégré meilleur !
En effet, cerise sur les vœux…cette séparation s’accompagnerait d’une ouverture du capital à hauteur de 35%, dans un premier temps du moins. Cette option n’est pas sans nous rappeler la destinée funeste de Gaz de France et de ses salariés, même si son PDG, un temps malmené, a finalement pu trouver un nouveau projet professionnel…comme PDG de BlackRock France ! Là, nous commençons à douter fortement !

Troisième mauvais deal : couper les circuits emplois et finances
Pouvons-nous vraiment dormir sur nos deux oreilles lorsque vous nous affirmez que « je n’accepterai un accord que… s’il maintient le Groupe intégré incluant la possibilité de mobilités entre entités, qu’il ne remet pas en cause le statut des IEG », alors que, depuis 30 ans, les apôtres de la concurrence parfaite de Bruxelles ont pu faire librement la pluie et le mauvais temps au royaume de l’énergie contre les intérêts de la Nation et d’EDF ? Pouvez-vous, Monsieur le Président, nous garantir que leur position extrémiste d’une société holding EDF sans rôle, ni contrôle, ni influence sur ses filiales, qui couperait définitivement les derniers circuits « finances » et « emplois », ne l’emportera pas (selon les exigences posées par l’Union Européenne) ?

Faisons donc ensemble un vœu pour soutenir votre « totale mobilisation pour porter haut les intérêts du Groupe, et vos intérêts en tant que salariés » ! Préservons un véritable Groupe intégré ! Arrachons une juste rémunération de notre production ! Gardons l’activité hydraulique intégrée à un EDF unique ! Pérennisons le Statut du personnel ! Renforçons le service public « indispensable à nos vies », selon les propres mots de « Notre Raison d’être » ! Ensemble, avec votre engagement, Monsieur le Président, nous terrasserons « Hercule » pour le bien commun !

Télécharger les PDF

https://www.fnem-fo.org/wp-content/uploads/2021/01/Nos-voeux-au-PDG-2021-VF2.pdf

BRANCHE

  • Négociation de Branche, une actualité dense Entretien avec Alain ANDRÉ, délégué de Branche IEG

ENTREPRISES EN BRÈVES

  • EDF, emprunt hybride et obligations convertibles : opportunité ou danger ?
  • ENGIE : Trajectoire 2023 à B2C, cessions multiples
  • ENEDIS: Le Projet Industriel et Humain 2020-2025
  • GRDF: RE 2020, mort annoncée de la filière gaz0
  • RTE: nouvelle organisation de travail
  • ENEDIS : TAUTEMM, un symbole ?
  • STORENGY: L’action de FO bénéficie aux salariés
  • GRT GAZ : Tous mobilisés contre la RE 2020

FO CADRES

  • Une semaine de 4 jours payée 5 ?

FICHES PRATIQUES

  • Salariés et réseaux sociaux, des règles à connaître
  • Diabète, le dispositif Sophia
  • Le droit à la déconnexion
  • L’entretien professionnel (EP)

FORUM

  • Plan de relance de l’économie
  • Interview de Jean-Marc JANCOVICI

PASSION SERVICE PUBLIC

  • Rupture de contrats : du nouveau depuis le 1er décembre 2020
  • IDCP
  • CNIEG
  • Nos régions du secteur retraité de l’UFR ont du talent

BRÈVES

  • Congrès FO Énergie et Mines
  • CIAT
  • FO Mission Handicap Confédérale
  • Transfert DIF ➞ CPF
  • Allongement du congé paternité
  • Accord National Interprofessionnel (ANI) télétravail
  •  

Télécharger les PDF

https://www.fnem-fo.org/wp-content/uploads/2021/01/Mag_Energie_FO_n334.pdf