Droit du travail – Non, le COMEX d’EDF n’a pas le pouvoir de légiférer en la matière

//Droit du travail – Non, le COMEX d’EDF n’a pas le pouvoir de légiférer en la matière

Droit du travail – Non, le COMEX d’EDF n’a pas le pouvoir de légiférer en la matière

Dans un élan de poésie, le COMEX d’EDF a décidé d’un énième plan d’économie au doux nom de Mimosa.  

Est-il besoin de rappeler que depuis la transformation d’EDF d’EPIC en SA, le pilotage du groupe consiste à sortir tous les 2 ou 3 ans un plan d’économie interne ? Stratégie mortifère, antisociale et tournant le dos délibérément au Service public qui est la raison première d’EDF. 

Mimosa est donc le dernier plan finement élaboré. Sous couvert d’une perte de 700 millions liée à la crise COVID, ce plan a une ambition affichée de 3 milliards ! 

Le COMEX dans sa grande capacité d’innovation a trouvé un gisement d’économie « inexploré » : ne plus appliquer la réglementation de la Branche IEG concernant les conditions de transport des agents. 

Comme le prévoit le Statut des IEG, la fédération FO écrit ce jour au ministère pour demander, comme le prévoit l’article 3 du Statut, la convocation d’une Commission Supérieure Nationale du Personnel afin que l’État fasse respecter les textes qu’il a lui‑même produits. 

FO tient à rappeler que la République Française est et doit rester un état de droit, y compris en matière de droit du travail !

Retrouvez le communiqué en pièce jointe.

Télécharger la pièce jointe
2020-09-14T17:10:49+02:0003/09/2020|Communiqué|