Cela fait des années que FO Énergie et Mines dénonce l’ouverture des marchés de l’électricité. Nous demandons d’ailleurs un bilan contradictoire de cette déréglementation qui nous a malheureusement toujours été refusé. Et pour cause !

Face à l’augmentation des prix de l’énergie, le débat sur le diagnostic de la situation ou sur les solutions à y apporter est sur le devant de la scène ces dernières semaines.

Le ministre de l’Économie Bruno LE MAIRE a fait le 26 septembre une intervention remarquée sur la chaîne Public Sénat.

Celui-ci fait aujourd’hui semblant de découvrir l’absurdité de ce marché de l’électricité et le fait que cette ouverture ne pouvait se faire qu’au détriment des usagers français qui bénéficiaient d’un prix de l’électricité parmi les plus bas d’Europe.

 

Oui, cette ouverture du marché de l’électricité est une absurdité.

Oui, il faut faire sans tarder un bilan contradictoire de cette déréglementation et mettre fin à cette concurrence absurde.

Oui, il faut écouter les syndicats, mais aussi les Français.

 

Ceux-ci n’ont jamais donné leur accord à cette politique de concurrence.

Bien au contraire, car la seule fois où ils ont été consultés, ils ont refusé en 2005 le projet de Traité constitutionnel européen visant à « constitutionnaliser » la fameuse « concurrence libre et non faussée » !

 

Alors, chiche, monsieur le Ministre, quand joindrez-vous les actes à la parole ?

Il est temps d’AGIR et NE PAS SUBIR !